Evangile de Yeshouah selon Manu, prêtre dudeiste

Y. était un jeune rebeuh disciple de Yoan, son cousin. Lorsque ce dernier l'eut baptisé, il vécut la résurrection, expérience mystique qui consiste en l'union avec la nature éternelle. Ainsi devenu maître, il multiplia les pains, ce qui veut dire qu'il eut beaucoup de disciples, et leur transmit l'amour divin qui est le vin. Il marcha sur l'eau, ce qui veut dire qu'il alla aussi loin que l'on pouvait aller dans la conscience. Il fut l'épée qui tranche le nœud gordien du mental de ses disciples.

La cène est comme le banquet, une séance de transmission mystique où Y. est l'éveillé qui éveille la conscience par l'amour.

Comme Socrate, Y. se heurta aux méchants. Il demanda à son disciple préféré, Judas, de le livrer. Judas obéit car il pensait que Y. ferait un miracle et se sortirait de ce mauvais pas. Il n'en fut rien. Judas, cet excellent disciple, se suicida.

Y., une fois mort, continua d'agir en esprit par la voie de ses disciples vivants. Chaque messe était en réalité une séance de transmission mystique par laquelle les disciples recevaient l'amour. C'est ainsi que resplendit pendant les trois premiers siècles le christianisme intégral. Alleluiah mon frère!