29 juillet 2011

De l'amour naturel

(Dans l'aphorisme d'Héraclite: "phusis kruptesthai philei" ("La nature aime à se cacher"), (l)e mot "aime"  ("philei") ne signifie pas un sentiment, mais une tendance naturelle, un processus qui se produit nécessairement ou habituellement. (Pierre Hadot, Le Voile d'Isis, in limine).
Posté par AUGDER à 17:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2010

Dieu et le langage

A D.B., R.L., B.P., A.G. et M.R." (...) Déjà Brice Parain avait dit: "Ce n'est pas l'objet qui donne sa signification au signe, mais le signe qui nous impose de nous figurer un objet de sa signification.(note 2., B. Parain, Recherches sur la nature et les fonctions du langage, p.73) Ce qui revient à dire, dans les deux cas, que c'est le langage lui-même qui nous donne l'illusion d'être un système de signes intermédiaire entre notre pensée et les objets. Nous découvrons cette illusion lorsque nous nous apercevons que nous ne... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2010

Les recettes de Pierre Hadot

Qu’avons-nous à apprendre des Anciens ?   Propos recueillis par Pierre-Henri Tavoillot. Vous avez été un des premiers à rappeler, dans votre livre «Qu’est-ce que la philosophie antique ?» (Gallimard, Folio, 1995), que la vérité de la philosophie antique consistait moins en une construction spéculative, théorique et abstraite qu’en une démarche à visée existentielle : en ce sens, qu’est-ce que la sagesse des Anciens peut apporter et apprendre à l’homme contemporain ? Qu’est-ce qui nous en sépare pourtant ... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 août 2010

Foucault et Hadot

" Pour Foucault, l'éthique du monde gréco-romain est une éthique du plaisir que l'on prend en soi-même. Cela pourrait être vrai pour les épicuriens, dont Foucault parle finalement assez peu. Mais les stoïciens auraient rejeté cette idée d'une éthique du plaisir. Ils distinguaient soigneusement le plaisir et la joie, et la joie, pour eux - la joie, et non pas le plaisir -, se trouvait non pas dans le moi tout court, mais dans la meilleure partie du moi. Sénèque ne trouve pas sa joie dans Sénèque, mais dans Sénèque identifié... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2010

Pierre Hadot, le religieux incroyant

Le philosophe Pierre Hadot, professeur au Collège de France, explore la pensée antique depuis quarante ans et publie cette année un essai inspiré sur Goethe Sentiment océanique En 1939, en terminale, la première idée que je me suis faite de la philosophie a été profondément marquée par Bergson et les existentialistes. C'est qu'ils invitaient, en philosophes, à vivre des expériences affectives. La joie, l'émerveillement, l'angoisse même comme celle qu'éprouve lors d'une extase demeurée célèbre, Roquentin, face à... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :