A ma soeur

"Tout ce qu'on voit dans le monde est privé d'effort et d'action parce que toutes choses dans le monde sont comme un rêve, ou comme une image miraculeusement projetée. Ceci n'est pas compris par les philosophes et par les ignorants, mais par ceux qui les voient vraiment. Ceux qui voient les choses autrement marchent dans la discrimination et, comme ils dépendent de la discrimination, ils s'accrochent au dualisme. Le monde, tel qu'il est vu par la discrimination est comme de voir sa propre image réfléchie dans un miroir, ou sa propre ombre, ou la lune réfléchie dans l'eau, ou un écho entendu dans la vallée. Les gens, en s'attachant à leurs propres ombres de discrimination, s'attachent à cette chose-ci et à cette chose-là et, en n'arrivant pas à quitter le dualisme, ils continuent pour toujours à discriminer et n'atteignent ainsi jamais la tranquillité. Par tranquillité, on veut dire l'Unité, et l'Unité donne naissance au samadhi le plus élevé qu'on gagne en entrant dans le royaume de la Noble Sagesse qui n'est réalisable qu'à l'intérieur de sa propre conscience la plus profonde."

Lankavatâra Sutra