02 mai 2015

Clara NautaQuae usqueAd caelumNavigare voluitNihilInvenitNisiLucemNam omniaPraeclaraTam difficiiaQuam rara suntClara fuit claraUnde haecGentium est?Ex lunaEx stellaEx mundoUnde undeNam clara est
Posté par AUGDER à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 avril 2015

Ravaisson insiste avec Aristote sur une idée d'activité de l'Etre, d'une définition de l'Etre comme énergie. Ce qui nous permet d'approcher l'Etre, ce n'est pas le langage mathématique, ce n'est pas la discontinuité qu'impose arbitrairement la quantité au réel qu'elle fragmente, c'est au contraire le geste qui explique cette continuité du réel, le geste créateur, l'énergie et l'action qui sont à sa source. C'est ainsi seulement que l'on peut percer ce plafond que la philosophie kantienne infligeait à la métaphysique, condamnée à la... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 avril 2015

Il convient de l'« l’intérioriser, (…) s’approprier cette vision familière des choses, cette acuité du regard, à même de pénétrer au cœur du vivant et de la matière, cette attention aux rythmes secrets du monde qui s’ébauchent déjà en nous dans les battements du cœur, échos intérieurs d’une vie qui s’épanche hors de nous. (…) La pensée n’est pas une puissance de séparation et d’oubli. Elle n’est pas là pour distinguer les réalités, mais pour dévoiler les liens. » Claire Marin, Notice au De l'habitude, de Félix Ravaisson.
Posté par AUGDER à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2012

Ravaisson insiste avec Aristote sur une idée d'activité de l'Etre, d'une définition de l'Etre comme énergie. Ce qui nous permet d'approcher l'Etre, ce n'est pas le langage mathématique, ce n'est pas la discontinuité qu'impose arbitrairement la quantité au réel qu'elle fragmente, c'est au contraire le geste qui explique cette continuité du réel, le geste créateur, l'énergie et l'action qui sont à sa source. C'est ainsi seulement que l'on peut percer ce plafond que la philosophie kantienne infligeait à la métaphysique, condamnée à la... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 septembre 2012

Il y a pour Ravaisson une pensée souple et une pensée rigide. La pensée souple dépasse les limites de la distinction, elle est sensible aux simillitudes, proximités, analogies. La confusion au sens positif, le dépassement des frontières sont ses marques. Elle est capable d'identifier la mélodie commune qui relie les phénomènes a priori sans lien. Elle identifie la manière dont les réalités dérivent les unes des autres. (...) Pascal effleure la question centrale de la grâce, qui pourtant paraît dans le strict prolongement de cette... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 septembre 2012

L'art est susceptible d'engendrer le rythme, de rendre sensible la palpitation des choses. Ainsi les lignes serpentines qui parcourent les esquisses préparatoires de tableaux de Léonard montrent-elles le surgissement de la forme à partir d'un chaos graphique. La notion de rythme traverse l'ensemble de la philosophie de Ravaisson et établit un lien entre les différentes sphères de l'existence humaine : des rythmes naturels propres aux vivants aux rythmes produits par les hommes, dans l'habitude ou dans l'art,... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2012

L'habitude est cette descente dans l'intimité obscure, descente au coeur même de l'organisation, plongée au coeur de la vie. L'habitude est repli. L'usage de ce terme par Ravaisson est lié à l'avancée dans l'intériorité, l'avancée dans les profondeurs du sujet, à un mouvement d'intériorisation , compris comme retour à une naturalité essentielle. Ce mouvement d'intériorisation est le mouvement de l'esprit qui tend à retrouver l'élan naturel, à coïncider de nouveau avec lui par le repli dans l'intimité. (...) Ce que décrit l'habitude,... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,