21 septembre 2013

  Alexandre, dans ses Successions des Philosophes dit avoir lû dans les Commentaires des Pythagoriciens ; que l’Unité est le principe de toutes choses ; que de là est venue la Dualité qui est infinie, & qui est sujette à l’Unité comme à sa cause, que de l’Unité & de la Dualité infinie proviennent les nombres, des nombres les points, & des points les lignes ; que des lignes procedent les figures planes, des figures planes les solides, des solide les corps, qui ont quatre élemens, le feu,... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2013

"Il (Pythagore) racontait sur lui-même les choses suivantes : il avait été autrefois Aithalidès [fils d'Hermès] et passait pour le fils d’Hermès ; Hermès lui avait dit de choisir ce qu’il voulait, excepté l’immortalité. Il avait donc demandé de garder, vivant comme mort, le souvenir de ce qui lui arrivait. Ainsi dans sa vie, il se souvenait de tout, et une fois mort il conservait des souvenirs intacts. Plus tard, il entra dans le corps d’Euphorbe et fut blessé par Ménélas. Et Euphorbe disait qu’il avait été Aithalidès [fils... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2011

Les Pythagoriciens au Feu Central

Nous n’avons pour tout document certain, à part les fragments de Philolaüs dont l’authenticité est contestée [1], que les textes où Aristote expose les doctrines des pythagoriciens, sans préciser davantage. Un trait doit en être retenu, c’est leur émancipation à peu près complète de la cos­mogonie ionienne ; dire en effet, comme ils le font, que les choses sont faites de nombres, cela ne peut avoir le même sens que de p.76 dire qu’elles sont faites de feu ou d’air. De quelque manière qu’on imagine ces nombres, comme des... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2010

Pythagore, de la pensée du rapport au rapport de la pensée « Nam id, quod in se unum est, multiplex esse imaginantur homines »    (Tractatus de Intellectus Emendatione, Bernard Spinoza/ Baruch Pautrat, p.40-41). "Il semble bien aussi que Pythagore apporta en Grande-Grèce la cosmologie milésienne ; il enseignait, comme Anaximène, que le monde était plongé au sein d’un air infini ; de cet infini, il absorbe, par une sorte de respiration, les parties les plus proches, qui, entrées en lui,... [Lire la suite]
Posté par AUGDER à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,